16 Juil Bilan 2015 du programme Eurocks Solidaires

L’édition 2015 des Eurockéennes s’est achevée sur un ton de record : édition sold-out, températures caniculaires et concerts mémorables. A l’instar du festival, Eurocks Solidaires a connu une édition pleine de succès.

> CITOYENNETÉ, les festivaliers à l’écoute de grandes causes

Les trois acteurs de la solidarité présents sur le festival ont reçu un accueil très positif de la part des festivaliers.
La Fondation Abbé Pierre et son bus Abbé Road ont récolté le double de signatures par rapport à son action de l’an dernier sur le camping, pour sa pétition contre le mal-logement et la remise en cause des APL.
Dans le cadre de sa campagne « Quand c’est fondu c’est foutu », le glacier solidaire Ben&Jerry’s a distribué des glaces et sensibilisé les festivaliers aux questions climatiques autour de sa pétition Climat.
L’ONG Solidarités International, très sollicitée au Bar à eau, a collecté 2.525 gobelets Eco-cup, soit autant de jours d’eau potable pour 1 personne.

> CULTURE POUR TOUS, le festival toujours plus accessible

Cette année, le dispositif d’accueil de personnes en situation de handicap a permis d’enrichir significativement l’expérience des publics empêchés (rampes d’accès pour chaque stand, boucles auditives, plateformes surélevées, équipements, etc), dont la part ne cesse d’augmenter. Différents temps forts ont permis d’exposer les bonnes pratiques d’accessibilité mises en place par le festival, notamment la conférence du vendredi 3 Juillet qui a réuni les principaux acteurs de l’accessibilité aux Eurockéennes : Malakoff-Médéric, General Electric, la MDPH, Argos Services, ainsi que Grégory Cuilleron, Parrain de l’accessibilité aux Eurockéennes.
En matière d’insertion professionnelle, des membres de la Fondation La Vie au Grand Air, l’Ecole de la 2ème Chance et l’Armée du Salut ont participé au festival dans des missions de sensibilisation au tri des déchets, notamment aux brigades du tri.

> ENVIRONNEMENT, le festival respectueux de son environnement

Les dispositifs de sensibilisation au tri des déchets ont été particulièrement bien reçus par les festivaliers, notamment sur le camping où l’équipe de la Fondation la Vie au Grand Air a distribué des sacs poubelle et a informé les campeurs sur le tri aux Eurockéennes, ce qui a permis d’augmenter la part de déchets recyclés.
La Maison de l’Environnement a également agit pour la sensibilisation au gaspillage alimentaire ; d’une part auprès des stands alimentaires pour collecter les biodéchets qui seront méthanisés pour produire de l’énergie et d’autre part auprès des festivaliers avec l’opération Pain perdu. L’atelier cuisine a permis de récupérer 30kg de pain en provenance des boulangeries belfortaines. Grégory Cuilleron a lui-même participé à cet atelier et a proposé deux recettes pour agrémenter ce plat.

> PRÉVENTION, la jeunesse « Eurockéenne » responsable

Sur le parking et le site des concerts, l’association Mobilibre et la fédération étudiante FAGE ont sensibilisé les festivaliers à la prévention routière et aux risques liés à la consommation d’alcool et de stupéfiants au volant. Plus de 400 SAM ont confié leur clé de voiture au stand de prévention et ont ramené plus de 1000 personnes.
Le collectif de dermatologues « Sauve ta peau », sous l’égide du Conseil Départemental a distribué chapeaux et échantillons de crème solaire pour prévenir des risques liés au soleil et à la chaleur.

Forte des retours positifs concernant toutes ces opérations, l’organisation du festival planifie dès à présent l’édition 2016 en mettant un point d’honneur sur le dispositif de collecte et de tri des déchets.
Toute l’équipe salue également son Parrain de l’accessibilité Grégory Cuilleron et le remercie pour son engagement et sa disponibilité.