22 Juil Bilan de l’opération No Mégots au Malsaucy

Grâce aux festivaliers et aux professionnels,  50 000 mégots collectés dans les 400 cendriers disposés sur le site.

50 000 mégots que l’on ne retrouvera pas dans la nature,

sachant qu’un seul mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau en raison des substances chimiques fixées par le filtre et que les eaux de ruissellement diffusent dans le sol, et les eaux de surface. Ces substances chimiques sont réputées  toxiques pour de nombreuses espèces (mollusques, poissons…)

 

50 000 mégots que le sol n’aura pas à dégrader, sachant qu’un mégot met plus de dix ans à se désagréger en milieu naturel, le filtre étant composé essentiellement d’une fibre plastique, non biodégradable : l’acétate de cellulose.

 

50 000 mégots que les équipes de nettoyage n’auront pas à ramasser.

 

50 000 mégots qui seront  recyclés. Récyclés par une start up française qui a développé un process de recyclage unique en France. Les mégots sont lavés dans plusieurs bains successifs puis pressés à chaud pour former les plaques en matière plastique. (Me-go.fr)

 

L’opération initiée pour la trentième édition des Eurockéennes en 2018 est développée par la Maison de l’environnement du Territoire de Belfort.

  • Elle fonctionne grâce à la participation des festivaliers et des professionnels travaillant sur le site.
  • Elle repose sur l’intervention, pendant toute la durée du festival, de brigades « No mégots »  vidant régulièrement les cendriers disposés sur le site et à l’entrée.
  • La collecte est triée et pesée. Les mégots collectés sont disposés dans une installation visible de tous (photo jointe), avant envoi à l’entreprise de recyclage.

 

 

Nouveauté cette année : le cendrier de poche  #nomegots

  • 11 900 cendriers de poche ont été distribués gratuitement aux festivaliers et professionnels.
  • petite boite métallique hermétique fabriqué France par l’entreprise Massili France située en Saône et Loire.
  • L’objet a été plébiscité par les festivaliers.

 

Il reste encore du travail pour que le geste du cendrier se généralise et qu’aucun mégot ne se retrouve au sol.

Pour autant, les équipes de sensibilisation  témoignent d’ un accueil très favorable de la part des festivaliers et des professionnels, conscients  de l’utilité de l’opération pour préserver le site naturel du Malsaucy, et la nature en général.