ENVIRONNEMENT

PRÉSERVER UN MILIEU NATUREL UNIQUE ET LIMITER L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL

 

Les Eurockéennes ont toujours eu à cœur de s’engager dans une démarche environnementale. Un état d’esprit qui doit autant aux convictions du festival qu’à son site d’accueil : nichée sur 3 communes, la presqu’île du Malsaucy, est un site protégé qui mêle étangs, marais, forêts et prairies. Ce site naturel géré par le Conseil Départemental du Territoire de Belfort abrite une Maison départementale de l’environnement, une base de loisirs et une base nautique.
Cette démarche environnementale doit intégrer les enjeux de mobilité durable, de gestion des déchets, de consommation énergétique et plus généralement d’amélioration continue de son organisation.

FAVORISER LA MOBILITÉ DURABLE

 

Plus des trois-quarts des émissions de gaz à effet de serre d’un festival sont liées au transport des festivaliers. C’est donc un levier d’action prioritaire.

La SNCF augmente les rotations de TGV depuis les grandes villes reliées et les régions Bourgogne-Franche-Comté, et propose des TER à prix réduits. De la même manière, les navettes TER sont gratuites entre Belfort et la gare du festival. Le réseau de bus urbain, géré par notre mécène Optymo, est également gratuit entre les différents lieux du festival pour offrir une alternative crédible au tout-voiture dans la communauté urbaine.

RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS

 

Plus de 100 tonnes de déchets sont produites lors d’une manifestation de l’envergure des Eurockéennes. Il s’agit d’un sujet important dont l’organisation s’est emparée depuis plusieurs années : le tri des déchets sur l’ensemble du festival est mis en œuvre depuis 2005. En 2016, 51 tonnes de déchets ont été recyclées, soit près de la moitié des déchets produits sur l’évènement. Les gobelets consignables sont en place depuis 2008.

Par ailleurs, la collecte de déchets alimentaires est réalisée depuis 2012 avec la Maison Départementale de l’Environnement ; c’est une démarche unique en Europe. 4 tonnes ont été collectées en 2016. Leur valorisation a permis de produire en électricité verte l’équivalent de la puissance requise pour un concert sur la Greenroom.

Un effort important a été mis en œuvre sur la sensibilisation du public au tri des déchets, sur le festival et au camping. En partenariat avec l’Association pour le Développement de l’Education à l’Eco-Citoyenneté (l’ADDEEC) et la Fondation La Vie au Grand Air, Les brigades du tri participent à des opérations de sensibilisation et au tri des déchets via une démarche ludique ainsi que des jeux-concours.

AMÉLIORER NOTRE CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE ET NOTRE CONNAISSANCE DU MILIEU NATUREL

 

Plus généralement, la démarche d’amélioration continue de l’association sur le programme Eurocks Solidaires intègre progressivement les enjeux environnementaux.

En 2010, un diagnostic de la démarche pour le développement durable de l’association Territoire de Musiques sur le festival a été réalisé par l’association Prioriterre et le bureau d’études Atemia.

Enfin, le site du Malsaucy étant classé Refuge LPO, un groupe de travail sur la biodiversité a été mis en œuvre avec la Maison Départementale de l’Environnement et France Nature Environnement pour sensibiliser le public aux richesses naturelles du Malsaucy et du Territoire de Belfort.

NOS PARTENAIRES

Institutions : 

Partenaires : 

Associations :